Réforme des successions

Si vous ne souhaitez pas que certaines nouvelles règles de la réforme successorale (en vigueur le 1er septembre 2018) s’appliquent à vos anciennes donations, veillez à faire une déclaration de maintien devant notaire avant le 31 aout ! A partir du 1er septembre 2018, de nouvelles règles relatives aux successions s’appliqueront. Cette réforme modifie une série de dispositions relatives aux donations et plus précisément la manière dont elles doivent être prises en compte et évaluées après le décès de la personne ayant consenti ces donations, dans le cadre de sa succession. Dans certains cas, il pourrait être opportun de maintenir certaines anciennes règles.

Prenons l’exemple suivant : En 1995, Paul a versé 25.000 € à sa fille Pauline en vue de lui permettre l’achat d’un bien. S’agissant d’une donation en avance sur héritage, Paul sait que lors de sa succession, cette somme sera déduite de l’héritage de Pauline (afin de respecter l’égalité avec ses frères et soeurs) et qu’il sera tenu compte de la valeur du bien donné au moment de la donation (soit 25.000 €). C’est du moins la règle jusqu’au 31 août 2018, notamment pour les donations de sommes. Cette règle de valorisation des donations sera, en effet, modifiée à partir du 1er septembre 2018 : la donation sera prise en considération, dans le cadre de la succession du donateur, pour la valeur du bien donné au jour de la donation (en l’occurrence, 25.000 €), mais moyennant une indexation jusqu’au décès du donateur (sauf exceptions, exemple : donation avec réserve d’usufruit). Les nouvelles règles s’appliqueront à partir du 1er septembre 2018, même à l’égard des « anciennes » donations. Cela signifie donc que la somme à revenir en moins à Pauline ne sera plus de 25.000 € mais bien de 25.000 € + indexation [indexation en fonction de l’indice des prix à la consommation, depuis la date de la donation donc depuis 1995 et jusqu’au jour du décès]. Cela ne correspond peut être pas à la volonté de Paul qui peut souhaiter que la valeur de cette donation ne soit pas indexée mais prise en compte telle qu’elle existait au moment de la donation… Une déclaration de maintien est alors nécessaire.

Nos dernières actualités

Fiscalité en Wallonie : ce qui change pour vous à partir du 1er janvier 2018 Le 13 décembre 2017, le Parlement wallon a adopté une série de mesures fiscales relatives aux droits de succession et d’enregistrement. Nous avons épinglé pour vous 5 nouvelles mesures fiscales ayant un impact [..]
Peut-on renoncer à une succession ? Les héritiers peuvent tout à fait choisir de renoncer une succession s'ils savent que le défunt laisse plus de dettes que d'actif. Renoncer à une succession signifie refuser de recevoir un bien quelconque qui a [..]
Que faire lors du décès d'un proche ? Attendue ou inopinée, la perte d’un être cher est une épreuve douloureuse qui laisse bien souvent démuni. Au-delà de l’aspect émotionnel, vous voilà vite rattrapés par un [..]
Donation d'un immeuble : comment procéder ? Découvrez toutes les réponses à vos questions dans cette vidéo de 3 minutes en cliquant ici. Source : www.notaire.be [..]
5 questions à se poser avant de mettre un bien en vente Quelle est la première chose à faire et quelles sont les options qui s'offrent à vous pour vendre un bien ? La réponse dans cette vidéo de moins de 2 minutes ici. Pourquoi le passage chez [..]